Le “Carmen de la Alcubilla del Caracol” est adossé à la colline de l’Alhambra face à la Vega et à Sierra Nevada, à la limite de l’ancien quartier médiéval juif de Grenade, aujourd’hui appelé le Realejo.

Un carmen est une construction traditionnelle de Grenade dont les origines remontent à la période musulmane. Il s’agit d’une maison avec un jardin en terrasses qui s’adapte à l’orographie propre de la zone . Les “alcubillas” sont des réservoirs qui fournissent l’eau d’irrigation provenant de la “Acequia Real de l’Alhambra o du Sultan” dans ce quartier. L’un de ces distributeurs d’eau, connu comme “la Alcubilla del Caracol”, a donné son nom pendant très longtemps à la partie supérieure de ce qui aujourd’hui est connu comme “La Cuesta del Realejo”.

Son jardin qui a des vasques et des terrasses est divisé en plusieurs zones chacune différente des autres pour sa végétation et son emplacement, du pavillon aux colonnes toscanes couvert d’une glycine touffue, jusqu’à la zone de pavage grenadin avec ses orangers et ses citronniers, près de l’impressionnante silhouette d’un cyprès centenaire, élément principal d’un paysage peint par Sorolla en 1910.